Services de mobilité partagée : connaître les enjeux, passer aux actes

Covoiturage, autopartage, transport à la demande classique et désormais autonome… Alors que s’ouvre l’ère de la MaaS (Mobility as a Service), le Groupe Renault développe des partenariats et crée des solutions nouvelles afin de donner vie à la mobilité de demain, qui sera électrique, connectée et de plus en plus autonome et partagée. Tour d’horizon des différentes typologies de services dont les utilisateurs peuvent déjà ou vont bientôt pouvoir profiter.

 

Covoiturage : gagner la bataille du quotidien

Pratiqué par des dizaines de millions de personnes à travers le monde, le covoiturage permet de mutualiser tous types de trajets et de réduire leur impact sur l’environnement.

• Selon l’agence française de l’environnement (Ademe), le covoiturage longue distance permet de diminuer les émissions de CO2 de l’ordre de 12 % en moyenne.

• Le covoiturage courte distance, lui, concerne en majorité les déplacements domicile – travail. S’il n’existait pas, 90 % de ses utilisateurs se rendraient au travail à bord de leur véhicule personnel.

En France, outre sa plateforme de covoiturage interne destinée à ses salariés, le Groupe Renault s’est associé avec iDVroom, un des leaders du covoiturage domicile-travail. Depuis 2017, les conducteurs d’une Renault peuvent partager leur trajet directement via le site et l’application iDVroom. Ils trouvent ainsi de nouveaux « covoitureurs » en toute simplicité et font des économies sur leurs trajets du quotidien. De manière générale, Renault travaille à améliorer l’expérience de covoiturage en étudiant des solutions d’interfaces entre les opérateurs de covoiturage et ses véhicules connectés et outils digitaux.

Autopartage : vers le « free floating » électrique

En pleine expansion, l’autopartage devrait compter près de 35 millions d’adeptes dans le monde à l’horizon 2021 selon le Boston Consulting Group. Une bonne nouvelle à plusieurs niveaux :

Pour la planète : l’autopartage réduit en moyenne les émissions de gaz à effets de serre de 200 kg de CO2 par an et par personne, selon l’Ademe.

Pour les transports : les autopartageurs ont généralement une pratique multimodale des transports (transports collectifs, vélo, marche, etc.).

Pour la ville : chaque voiture en autopartage remplace 10 voitures particulières et libère 9 places de stationnement.

Parmi les divers types d’autopartage, la tendance est au « free floating ». Plus adapté à la variété des besoins et au rythme urbain, il permet à l’utilisateur de garer son véhicule où il le souhaite dans une zone géographique définie. Il s’agit d’une des options retenues par le Groupe Renault à Paris, avec la mise en place de son service Moov’in.Paris, lancé avec ADA à l’automne 2018.

Moov’in.Paris met à disposition une flotte de Renault ZOE ou de Renault Twizy pour une durée de 10 minutes à 4 heures. D’ici la fin de l’année, 500 véhicules seront à la disposition des Parisiens et des Franciliens, mais aussi des professionnels de passage et des touristes, qui peuvent localiser et réserver leur véhicule grâce à une simple application dédiée.

VTC : rendre le transport à la demande plus responsable

Afin de répondre aux besoins de mobilité d’une clientèle majoritairement urbaine, l’offre de VTC et du transport porte-à-porte a connu un essor considérable ces dernières années. Ainsi, selon l’Ademe et le ministère des Transports :

• La France comptait 1,5 million d’utilisateurs de VTC en 2016.

• À cette date, l’essor de ces services avait déjà permis de supprimer de 21 000 à 30 000 voitures individuelles de la circulation.

• On compte à l’heure actuelle environ 30 000 exploitants VTC sur le territoire, dont les deux tiers en région parisienne.

Sur ce marché extrêmement concurrentiel, le Groupe Renault a fait le pari de la qualité environnementale en reprenant et relançant, par l’intermédiaire de sa filiale RCI Bank & Services, la société de VTC francilienne Marcel. Depuis septembre 2018, cette dernière propose ainsi à ses clients un transport à la demande éco-responsable en Renault ZOE.

Afin de s’assurer du succès de ce service, baptisé e.co, le Groupe Renault et Marcel proposent des conditions attractives pour les clients – à partir de 5 euros la course – et pour les chauffeurs. Le coût de location et d’entretien de la ZOE est deux fois inférieur à celui d’une berline et leur chiffre d’affaires est garanti. De quoi envisager sereinement l’élargissement de la flotte, de 100 à 500 ZOE, au cours de l’année 2019.

Vers le transport à la demande 100 % autonome

Lancés dans une course à l’innovation, les constructeurs les plus en pointe testent de premières solutions de transport autonome à la demande. Ces services prennent la forme de véhicules ou navettes autonomes aux parcours prédéfinis et aux arrêts à la demande. L’enjeu est considérable : il ne s’agit rien de moins que d’inventer le transport à la demande et partagé de demain.

À Rouen, le Groupe Renault et Transdev ont ainsi lancé la première expérimentation d’un service de mobilité partagée et autonome à la demande sur routes ouvertes en Europe : le Rouen Normandy Autonomous Lab. Quatre robots-véhicules Renault ZOE, électriques et autonomes bien évidemment, réalisent à la demande des trajets sur trois parcours totalisant une dizaine de kilomètres. Une navette viendra bientôt s’ajouter à la flotte lors de cette phase d’expérimentation, qui s’étendra de juin 2018 à la fin de l’année 2019.

Et ce n’est qu’un début… Présenté lors du salon de Genève 2018, le concept Renault EZ-GO est un robot-véhicule électrique capable de transporter à la demande jusqu’à six personnes. Représentant la vision d’un transport urbain partagé connecté et modulable, il s’adapte à tous les besoins et tous les usages de mobilité personnelle.

Demain, la propriété automobile sera de plus en plus complétée par l’usage, bouleversant le rôle du constructeur. Devenu opérateur de mobilité, le Groupe Renault entend accompagner de manière responsable, innovante et créative les populations dans la réalisation de l’intégralité de leurs besoins de mobilité. C’est cela, l’Easy Life by Renault.

COMMENT DÉVELOPPER UN SYSTÈME GLOBAL INTÉGRANT DES VÉHICULES AUTONOMES ET UNE PLATE-FORME DE MOBILITÉ ?
Renault EZ-ULTIMO : un robot-véhicule pour une expérience de mobilité premium
Renault EZ-PRO : un robot-véhicule pour les livraisons urbaines
Renault EZ-GO, première mondiale du robot-véhicule conçu pour la mobilité urbaine partagée
Le Groupe Renault dévoile la première île intelligente de France à Belle-Île-en-Mer