Quand les services de mobilité contribuent à réinventer l’architecture des villes

© Chartier Dalix Architectes / Jacques Ferrier Architectures / Renault

Quelle sera la place de l’automobile dans la « smart city » de demain ? Le Groupe Renault porte la vision du développement de services de mobilité électriques, autonomes et partagés intégrés au cœur de la voirie. Voire même au sein de nouveaux bâtiments incarnant un écosystème urbain renouvelé à l’horizon 2025. Une vision partagée avec le cabinet d’architecture Chartier Dalix.

La réinvention des villes et des grandes métropoles en « smart cities » s’appuie selon l’Observatoire Netexplo sur six piliers : mobilité, économie, habitat, gouvernance, citoyens et environnement/énergie. Le Groupe Renault est directement impliqué dans trois d’entre-eux :

– Habitat, à travers ses solutions de stockage d’énergie domestique,
– Environnement/énergie, à travers le réseau intelligent
– Mobilité, à travers ses offres actuelles et la vision dispensée par ses concepts de robots-véhicules EZ-GO, EZ-PRO et EZ-ULTIMO.

Dans un avenir proche, il est possible d’imaginer la réunion de ces trois piliers pour créer un nouvel écosystème urbain, dans lequel les solutions de mobilité partagée seraient intégrées aux bâtiments. C’est là où les visions du Groupe Renault et d’un cabinet d’architecture comme Chartier Dalix se rejoignent.

Bâtiments mixtes et mobilité intégrée

La vision du Groupe Renault d’une mobilité durable pour tous consiste à intégrer le plus harmonieusement possible ses solutions de mobilité partagée dans la ville et le paysage urbain. Afin notamment de fluidifier le trafic et de limiter le nombre de places de stationnement nécessaires. Celle de Chartier Dalix est basée sur les bâtiments mixtes, où se côtoient plusieurs types d’activités, y compris des plateformes logistiques.

Depuis plusieurs mois, les deux entreprises travaillent ensemble sur cette exploration créative. Elles ont imaginé ce que cela pourrait donner à l’horizon 2025, en mixant les travaux de Chartier Dalix sur le projet « ville multi-strates » et la trilogie de concept-cars EZ-GO, EZ-PRO et EZ-ULTIMO présentée par Renault en 2018.

Impact positif

Dans son projet, Chartier Dalix, avec le cabinet Jacques Ferrier Architectures, a imaginé pour le Grand Paris un « bâtiment-pont » qui prendrait place Porte des Ternes à Paris, au-dessus du boulevard périphérique. Cette structure mixant habitations, commerces, services et bureaux disposerait non seulement d’un vaste dispositif paysager (espaces verts, balcons plantés, jardin de toit) mais également de voies de circulation internes.

© Chartier Dalix Architectes / Jacques Ferrier Architectures / Renault

Des voies que pourraient emprunter les robots-véhicules de la trilogie Renault, selon leur usage. Par exemple :

– EZ-GO vient chercher des enfants à la porte de leur appartement pour les emmener à l’école.
– EZ-PRO livre les commerces et repart chargé d’objets à distribuer après un passage par la plateforme logistique intégrée au bâtiment.
– EZ-ULTIMO propose un service de mobilité premium aux clients de l’hôtel du rez-de-chaussée et dont les chambres sont réparties dans les étages.

Les solutions de mobilité partagée imaginées par le Groupe Renault ont un impact positif sur ce bâtiment grâce à leur motorisation électrique silencieuse et non polluante. Mais aussi aux systèmes de réseau intelligent (smart grid) et de seconde vie des batteries qui peuvent les accompagner. Rendez-vous en 2025 pour en profiter !

COMMENT DÉVELOPPER UN SYSTÈME GLOBAL INTÉGRANT DES VÉHICULES AUTONOMES ET UNE PLATE-FORME DE MOBILITÉ ?
Renault EZ-ULTIMO : un robot-véhicule pour une expérience de mobilité premium
Renault EZ-PRO : un robot-véhicule pour les livraisons urbaines
Renault EZ-GO, première mondiale du robot-véhicule conçu pour la mobilité urbaine partagée
Le Groupe Renault dévoile la première île intelligente de France à Belle-Île-en-Mer