Les plateformes logistiques, nouveaux atouts de la ville de demain

Conçu par les agences Chartier-Dalix et Jacques Ferrier Architecture, le projet « ville multi-strates » au-dessus du périphérique à Paris, contribuera à l’émergence d’une grande qualité de vie urbaine avec ses logements, ses bureaux, son école horticole, son salon de thé et champs de théiers sur les toits.

 

Afin de concilier ville active et ville agréable, les bâtiments mixtes se substituent peu à peu à la traditionnelle séparation des activités. Architecte associé de l’agence Chartier-Dalix, Frédéric Chartier partage avec nous sa vision de l’intégration à la vie de la cité des plateformes logistiques et des véhicules de livraison innovants.

La ville est confrontée à un nouveau défi : l’e-commerce. Cette activité d’achat sur Internet, et son corollaire direct, la livraison à domicile, poursuit sa formidable croissance en Europe, portée par les performances du e-commerce transfrontalier. Selon Forrester, ce dernier devrait progresser de 35 % entre 2015 et 2018 pour peser 40 milliards d’euros. « Des idées nouvelles sont aujourd’hui nécessaires pour assurer l’activité et les livraisons urbaines tout en décongestionnant les axes de circulation et en relevant le défi environnemental », analyse Frédéric Chartier, dont l’agence conçoit de nombreux programmes mixtes d’envergure depuis la fin des années 2000.

« Aujourd’hui, tout doit être pensé comme un système global : une ville à la fois plus verte, plus efficace et moins encombrée », estime l’architecte. Pour ce faire, la réinvention du transport du dernier kilomètre s’annonce essentielle, via la diversification des modes de transport. L’objectif : éviter la circulation de véhicules encombrants et polluants en centre-ville. « Cela passera par la construction de bâtiments mixtes incluant des plateformes logistiques relais », précise Frédéric Chartier.

Des bâtiments mixtes qui connectent production, consommation et livraison

Divers travaux portés par l’agence Chartier-Dalix répondent à cette exigence. Porte des Ternes à Paris, une petite plateforme logistique est ainsi intégrée à un projet de logements et de bureaux. Les camions de livraison y déposeront les marchandises acheminées via le boulevard périphérique. Des véhicules légers et peu polluants prendront ensuite le relais. Ainsi, « les plateformes logistiques ne sont plus les ‘boîtes à chaussures’ que l’on connaissait autrefois, mais des bâtiments mixtes, voire des lieux de vie et de rencontre », se réjouit Frédéric Chartier.

L’hôtel logistique de la ZAC des Ardoines, en région parisienne, que conçoit l’agence entend bien aller encore plus loin. En effet, il se compose d’une plateforme logistique au rez-de-chaussée, d’un étage dédié à des activités de petite industrie ainsi que de 10 000 m2 consacrés à l’agriculture urbaine. Grâce à la mixité de ses usages, le bâtiment contribue ainsi à rapprocher production, consommation et livraison. « Il est possible d’imaginer toutes sortes de synergies entre ces activités, poursuit-il. Par exemple, une flotte de véhicules autonomes pourrait transporter la production agricole depuis la plateforme logistique et proposer une offre mobile aux habitants. »

Des véhicules électriques autonomes qui stimulent la vie locale

Des véhicules de livraison électriques et autonomes tels que les imagine Renault s’intègrent tout à fait dans cette vision séduisante de la ville de demain. « Je pense que ces véhicules peuvent devenir mixtes, à l’image de nos bâtiments. Ils ouvrent de grandes perspectives en termes de services : ils peuvent transporter des biens, des personnes, se muer en kiosque ambulant, rendre des services… Ainsi décloisonnée, l’activité de livraison pourra mieux participer à la vie locale et à l’usage de la ville », anticipe Frédéric Chartier.

Sans oublier que ces véhicules pourront « tourner » en permanence et fonctionner en horaires décalés – sans gêner la circulation – tout en répondant aux défis de la qualité de l’air et de la tranquillité de tous.

COMMENT DÉVELOPPER UN SYSTÈME GLOBAL INTÉGRANT DES VÉHICULES AUTONOMES ET UNE PLATE-FORME DE MOBILITÉ ?
Renault EZ-ULTIMO : un robot-véhicule pour une expérience de mobilité premium
Renault EZ-PRO : un robot-véhicule pour les livraisons urbaines
Renault EZ-GO, première mondiale du robot-véhicule conçu pour la mobilité urbaine partagée
Le Groupe Renault dévoile la première île intelligente de France à Belle-Île-en-Mer